Bio

Artiste franco-algéro-brésilienne, Anissá Bensalah chante sur scène depuis l'âge de 15 ans: Salle Gaveau, New Morning, festival Solidays, Institut du Monde Arabe, Théâtre des Gémeaux, Centre Culturel Goulbenkian, Maroquinerie, Sunside-Sunset, Petit Bain, Studio de l'Ermitage, Salle Gustave Eiffel (Paris)... Dock 40 (Lyon), Théâtre de la Mer (Sainte Maxime), festival Jazz au Château (Cagnes sur Mer), festival La Rue des Artistes (Saint Chamont),... Sesc, Itamaratí, Palacio de Cristal, Candelária (Rio de Janeiro),  Salle Villa Lobos du Teatro Nacional (Brasilia), Salle Ibn Zeydoun (Alger) ...

Née en Haïti, Anissá Bensalah part à 5 ans, avec ses parents, vivre à Dakar (Sénégal) où elle s'imprègne de la culture locale. À ses 11 ans, elle s'installe à Beyrouth (Liban) où elle découvre les dégâts de la guerre. Période particulièrement marquante.

Ce n'est qu'à ses 14 ans qu'elle arrive à Paris. Parallèlement à un cursus de musicologie à l'Université Paris VIII, elle y suit dix ans de  formation en École Nationale de Musique auprès d'Odile Pietti, Florence Katz et Mercedes Proteau (classique), ainsi que Laurent Coq, Mônica Passos, Diana Goulart et Amélia Rabello (jazz et musiques brésiliennes).

Elle a travaillé et collaboré avec des noms de la musiques brésilienne : João Donato qui lui a confié une composition inédite "Enquanto a gente namora", Nelson Faria, Rodrigo Zaidan, Josias Pedrosa et Lucio Vieira avec qui elle a enregistré un EP 5 titres.

En octobre 2013, elle sort son premier album "Matriz" - label Ovastand Records-Distribution Musicast. Actuellement sur scène, elle est accompagnée par les musiciens :  Frédéric Antetomaso (guitares), Amina Mezaache (flûtes), Ricardo Feijao (basse acoustique), Nils Wekstein et Jonathan Edo (percussions).

En avril 2014, elle fait une rencontre professionnelle marquante : Rémy Kolpa Kopoul (surnommé RKK), journaliste-"connexionneur" incontrounable dans le milieu musical en France. Il lui accordera sa confiance et son écoute, et lui ouvrira plusieurs portes.